~ Inscrivez-vous ~

Recevez l'actu du blog dans votre boîte mail !

~ Catégories ~

Consulter les archives

~ Blogs vin ~

~ Wine blogs ~

~ pub ~

~ partenaires ~

Grand Ardèche, VDP côteaux de l'Ardèche blanc Louis Latour, 2005

Grand Ardèche, vin de pays des côteaux de l'Ardèche, Louis Latour

Il est parfois des temps où la simple vue d'un mot éveille en vous une irrépressible envie de découvrir ce qui se cache derrière. Je parle ici de l'envie presque instinctive que peut ressentir un amateur de vin en quête de nouveau, d'aventure, d'inconnu, que même le conseil avisé d'un caviste ne pourrait venir totalement satisfaire !

Et voilà qu'au détour d'un rayonnage il apparait : Ardèche !

Un vignoble confidentiel, d'autres diraient peu connu, si on le compare aux grandes régions viticoles françaises. Un vignoble de contraste qui s'étand sur 11 000 hectares, naissant au pied des massifs montagneux des Cévennes pour s'ouvrir sur la Vallée du Rhône et le Languedoc. L'Ardèche compte trois dénominations : Vin de pays des côteaux de l'ardèche, AOC Côtes du Rhône et AOC Côtes du Vivarais, issues de terroirs singuliers et très divers, tout comme les cépages qui y sont cultivés : chardonnay, viognier, marsanne, syrah, grenache, cabernet-sauvignon, merlot, chatus entre autres.

Le Grand Ardèche 2005, vin de pays des côteaux de l'Ardèche de la maison Louis Latour est un blanc 100% chardonnay où domine un autre mot : puissance. Une robe jaune or très limpide, tirant légèrement sur le vert, un nez sur les fruits exotiques, sans exubérance, et une bouche ronde et souple, sur le fruit également melé à des notes de pain grillé. Un vin puissant je disais, dû à une fermantation en fûts ayant contenu du Meursault et du corton.

Le vénérable vigneron-négociant-tonnelier d'Aloxe-Corton a implanté 360 hectares de Chardonnay autour d’Alba-la-Romaine en partenariat avec les vignerons ardéchois, pour tirer le meilleur parti de la terre et du savoir-faire local, qui méritent à coup sûr de s'y intéresser de près.

Grand Ardèche, VDP côteaux de l'Ardèche 2005, Louis Latour, 11,50€ prix caviste

- Il n'est point de plaisir dans l'excès, sachez consommer avec modération ! -

un commentaire

Félicien Breton | 24.04.08 - 15:15

Bel exposé.
La puissance de cette cuvée ne vient pas seulement du fruit. Les équipes de Louis Latour s'y connaissent en élevage. Il y a des arômes et un goût puissant de vanille (boisé, caramel). Comme si le vin avait dansé avec des copeaux de chêne (ce qui est autorisé).
Personnellement je prèfère n'y goûter que rarement car je m'en lasse.