~ Inscrivez-vous ~

Recevez l'actu du blog dans votre boîte mail !

~ Catégories ~

Consulter les archives

~ Blogs vin ~

~ Wine blogs ~

~ pub ~

~ partenaires ~

C'est Bû...

Je trouve enfin un peu de temps pour vous parler de cette journée dégustation à Bû, évoquée dans le billet précédent. Vous en avez déjà eu quelques échos si vous êtes passés chez Fabrice ou Emmanuel, qui ont eu l'air de bien se régaler, tout comme moi d'ailleurs.

Ce billet est surtout l'occasion de remercier Laurent Baraou pour son accueil, puisqu'il a gentiment accepté d'héberger un stand Oenoline sur lequel les visiteurs ont pu découvrir les produits de la boutique. Ce fut également l'occasion de rencontres jusqu'ici virtuelles : Laurent (bien sûr), les deux compères mentionnés plus haut, à la barre respectivement des blogs VinsurVin et Sommelier-vins, Frédéric et Lisa Roskam de Vinorati, Daniel-Etienne Defaix et ses fabuleux Chablis, et la veille sur Paris la jeune et dynamique équipe de Findawine, qui nous prépare quelques services liés au vin en ligne tout à fait prometteurs.

Au rayon vignerons et vins, là aussi de superbes rencontres (encore un coup de chapeau à Laurent qui a créé les conditions idéales pour goûter les vins, prendre le temps de discuter, de comprendre, d'approfondir. Un salon des vignerons indépendants, mais sans la cohue... ;p ), avec entre autres :

- Le domaine La Source des Fées, mené par Thierry Nouvel et Philippe Greffet et venus présenter trois cuvées particulièrement remarquables : Innocence Sauvage en appellation Saint-Véran 2006, et deux Pouilly-Fuissé, Ceps éternels 2006 et Excellence Antique 2005

- Le domaine Huet, présenté par le très pédagogique Jean-Bernard Berthomé, et ses Vouvray. Pour moi qui ne connais pas bien cette appellation, ce fut l'occasion d'une progression depuis un Vouvray pétillant brut jusqu'au très mielleux et suave Le Mont 1996, en Vouvray moelleux 1ère trie, en passant par les secs et demi-secs. A noter également la qualité exceptionnelle des cuvées Le clos du Bourg en demi-sec (2001) et moelleux (2006)

- Le domaine Defaix et deux cuvées étonnantes de qualité et d'équilibre en Chablis 1er Cru : les Lys 2000, un vin de huit ans que l'on peut prendre pour un jeunot tant il est fruité, frais et minéral, et qui au dire de son géniteur, peut attendre encore 20 ans, et la cuvée Vaillon 1999, un vin déjà à son apogée nettement marqué par des arômes tertiaires. Moins à mon goût, mais remarquable. Deux vins issus de parcelles qui se touchent et qui ont pourtant donné à un an d'intervalle des résultats si différents...

- Le domaine Saurigny (Anjou), probablement le plus étonnant de tous. Sophie et Jérôme Saurigny se sont lancés dans l'aventure du vin naturel il y a deux ans, et comme souvent lorsqu'on suit cette démarche, les vins sont assez loin des standards et du classicisme (trop?) souvent rencontrés. Et tant mieux, c'est le but ! Une unanimité a semblé se dessiner autour de deux vins de tables : un sauvigon baptisé Sau7 (pour sauvignon 2007) et un gamay à consommer sans prescription, le Gamma GT 2007. Des vins certes perfectibles mais très intéressants, joueurs, sans prétentions mais diablement surprenants. A découvrir absolument !

- Un brin de folie également chez le très passionné Thierry Germain, du domaine des Roches Neuves (Saumur Champigny), avec notamment son "Insolite", parfaitement indomptable et très vif, sur les agrumes et donc porté par une acidité certes prononcée, mais qui ne dénature en rien la fraîcheur. Un must qui s'arrache littéralement ! Mention aussi aux cuvées Terres Chaudes 2006 et 2007 (très prometteuse), plus maîtrisés et totalement irrésistibles.

- Enfin le Château Cantenac, en Saint-Emilion Grand Cru et Listrac-Médoc : là, c'est Bordeaux, une autre planète ;), avec ses figures imposées ! Frans Roskam présentait deux Saint-Emilion Grand Cru : le Château Cantenac 2006, souple et équilibré, et la cuvée Climat, plus tannique et boisée, et une belle réussite. A noter la cuvée les Lauzettes 2007 (livrable en juin 2009) issue exclusivement du cépage carménère, probablement l'un des plus vieux cépages bordelais. Un vin surprenant et très gourmant !

Une journée ponctuée par un dîner en compagnie des vignerons à la boucherie-restaurant Le traiteur à la ferme, à Goussainville-Houdan, juste histoire de confirmer plus en longueur (et sans cracher) qu'il y avait vraiment de belles découvertes à faire ce jour-là !

Pour obtenir les coordonnées des différents vignerons cités, n'hésitez pas à contacter directement Laurent !

2 commentaires

Fabnice (VINSURVIN) | 25.04.08 - 18:12

Salut Wilfried,

Régalé ? Tu m'étonnes !

Bien à toi,

Fabrice.

Baraou | 28.04.08 - 10:52

Un beau tablier, un bon verre et de bons vins... restait à trouver de bons compagnons... vous étiez nombreux, merci à toutes et à tous.
Laurent