~ Inscrivez-vous ~

Recevez l'actu du blog dans votre boîte mail !

~ Catégories ~

Consulter les archives

~ Blogs vin ~

~ Wine blogs ~

~ pub ~

~ partenaires ~

Rosé vinifié ou rosé composé ?

Le débat fait rage depuis quelques semaines pour savoir si oui ou non nous serons bientôt confrontés, amateurs et consommateurs de tous acabits, à une déferlante de rosés non plus vinifiés dans les règles de l'art mais bel et bien obtenus à partir d'un mélange de vin rouge et de vin blanc.

La lutte promet d'être rude d'ici à ce que la commission européenne en charge du dossier rende sa décision le 19 juin prochain. Elle s'organise en Provence notamment, terre de rosé s'il en est et terre de coeur de votre serviteur, où tous les acteurs du secteur se mobilisent et lancent une grande pétition sur le site Coupernestpasrose.com. Alors comme nous sommes appelés aux urnes ce week-end, n'hésitez pas à en toucher un mot à votre candidat préféré si vous le croisez au marché dimanche matin.

D'ici là, allez affirmer votre soutien en ligne pour un rosé digne de ce nom !

Coupernestpasrose.com

ps : je me demande si en rajoutant un peu de San Pellegrino, on ne se fendrait pas d'un bon petit champagne par la même occasion... ;p

5 commentaires

Iris | 06.06.09 - 09:20

de Champagne, souvent déjà obtenu par ce même coupage dénoncé dans la pétition - et cela selon les lois Françaises...

Avant de signer et de suivre ton conseil pour les élections, vaut mieux encore un peu de lecture, comme ici:

http://hlalau.skynetblogs.be/post/7...

et là:

http://www.fureurdesvivres.com/news...

wilfried. | 06.06.09 - 10:18

bien entendu, on peut toujours tirer les choses encore plus bas qu'elles ne sont et trouver une justification à tout... c'est déplorable...

En tant que vigneronne, j'ose espérer tout de même que tu accorde un crédit relatif à la qualité d'un vin issu d'un coupage plutôt que d'une vinif, même supposé meilleur d'une infâme piquette (y'a toujours autant de monde pour enfoncer des portes ouvertes...)

On ne peut pas en permanence justifier tout et son contraire...

Iris | 06.06.09 - 16:18

C'est exactement ce que je voulais donner à réfléchir: ce n'est pas le "coupage", qui mène forcement à un mauvais vin, mais la qualité du raisin à la base - si elle n'est pas respecté, même la plus traditionnelle "saigné" après macération, d'une vigne, à qui on a fait pisser du raisin, souvent amélioré d'un levurage, qui gomme encore son caractère, ne sauve plus la mise...

Qu'il y a, qui savent faire bien, comme les vignerons de Tavel, ne fait que souligner la médiocrité de tous ces rosés insipides, au gout de bonbon anglais, qu'on trouve l'été sur les terrasses...